Fracturation au fluropropane : Montebourg va-t-il révolutionner l’exploitation du gaz de schsite ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Selon le Canard enchainé du 29 janvier, Le ministre du redressement productif se préparerait à rendre public un rapport vantant l’exploitation du gaz de schiste grâce au fluoropropane. Cette technique permettrait de se passer de l’eau utilisée en grande quantité dans les puits classiques, et donc de limiter l’impact environnemental de la fracturation.

Le fluoropropane, n’est pas un gaz miracle

Cependant, le fluopropane n’est pas sans danger : l’heptafluopropane puisque c’est en fait de lui qu’il s’agit est un puissant gaz à effet de serre. La moindre fuite dans les puits de gaz de schiste aurait donc avoir des conséquences catastrophiques.

Par ailleurs ce gaz est cher, beaucoup plus que l’eau utilisées dans les puits classiques. Cette méthode serait-elle économiquement viable ? Il semble que même les pétroliers aient des doutes à ce sujet, en tous cas aucun essai n’existe.

Le gaz de schiste vaut-il le temps qu’on y consacre ?

Alors que l’exploitation des gaz non-conventionnels a été bannie de France dans un remarquable consensus et que le gouvernement et le président ont rappelé à plusieurs reprise qu’ils ne comptaient pas changé de position, on peut s’étonner qu’un ministre s’évertue dans une croisade solitaire en faveur du gaz de schiste.

Ces incessant débats, souvent marqués par une profonde ignorance du sujet, s’appuient sur des préjugés largement démentis par les faits : non le gaz de schiste n’a pas fait baisser le prix de l’énergie aux États-Unis et non aucune projection sérieuse n’existe quant à l’impact de leur éventuelle exploitation sur l’emploi ou la croissance. Dans ces conditions ne vaudrait-il pas mieux consacrer le temps et l’énergie disponibles à de véritables alternatives comme les énergies renouvelables ou, tout simplement, la sobriété énergétique ?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »